Accompagnateur en Montagne dans les Hautes Alpes en 2021
Ecrins // Devoluy // Champsaur

Accompagnateur Montagne Hautes Alpes

Tant qu'il y aura de la pente et des talwegs.

Qu'est-ce qu'un accompagnateur en montagne ?

Il en existe de toute sorte : des gros, des maigres, des chevelus, des chauves, des ennuyants comme des passionnants, des citadins (un peu) comme des montagnards. Au travers de toutes ces oppositions, ils ont en commun un métier qu'ils exercent depuis qu'ils ont obtenu (ou sont en cours d'obtention) le Diplôme d'État d'Alpinisme d'Accompagnateur en Moyenne Montagne.

Les variantes sont nombreux dans la désignation de ce métier : AeM, AMM, Guide de Randonnée ou tout simplement guide. Les labels varient selon les affinités ou les marques déposés...

Ce diplôme valide d'une part la capacité physique de son détenteur à encadrer dans un milieu où ça grimpe, ça descends et parfois (souvent), le sentier disparaît avec les risques que ça impliquent.

D'autre part, ce diplôme valide leur connaissances approfondies sur le milieu montagnard. Pour valider ce diplôme, il faut toucher connaître et comprendre les mécanismes géologiques qui fabriquent les montagnes, avoir une certaine culture quant à la faune et la flore emblématique de montagne et les contraintes de leur milieu, partager des références sur l'Histoire de la montagne et son développement. 

Ensuite, un certain sens de la pédagogie est indispensable. Le cœur du métier est dans l'oralité de la transmission. Chacun conçoit avec sa personne et ses outils, certains préfèrent le format conférence tandis que d'autres invitent plutôt le public à sentir et ressentir ce qui l'entoure.

Surtout, c'est un garde fou en terme de sécurité. Ses connaissances météorologiques, physiologiques et de secouristes doivent lui permettre de conduire un groupe en sécurité. Et comme le risque zéro en montagne n'existe pas, donner une alerte de manière professionnelle est un minimum.

En France, nous avons la chance d'avoir un réseau radio-secours couvrant une bonne partie des zones montagnes là où le téléphone ne fonctionne pas ainsi qu'un service public de secours en montagne. L'accompagnateur en montagne se tient à jour de leur fonctionnement pour avoir des pratiques de secouriste à niveau (recyclage obligatoire du diplôme).

Voilà le portait général d'un accompagnateur en montagne.

D'un point de vue réglementaire, il n'a l'exclusivité de sa pratique que sur l'encadrement de la raquette à neige. Cette exclusivité réglementaire est toutefois partagée avec les moniteurs de ski et les guides de haute montagne.

Ainsi, d'autres voies que le diplôme d'État peuvent mener au métier de guide de randonnée pédestre en montagne. Une personne pensant détenir les compétences nécessaire (jurisprudence) pour conduire un groupe en environnement montagnard peut également encadré en montagne de manière professionnelle (à condition de respecter également d'autres points législatifs qui ne seront pas détaillés ici, la loi est longue mais le sentier est libre).

Cette question fait débat dans la profession dans certains syndicats souhaiteraient faire reconnaître la montagne, même sans neige, environnement spécifique.

Je leur concède la réalité du terrain, je comprends également la complexité de tracer une ligne pour définir l'environnement spécifique montagnard et ce qui ne l'est pas.

Plutôt qu'un nouveau monstre politico-administratif-coercitif, en tant qu'éducateur sportif, accompagnateur en Montagne et également Animateur Nature, je soutiens un modèle allant vers la communication et la pédagogie.

Cette page y participe à sa mesure : elle informe le public (internaute/clients) sur les réalités d'un métier et le savoir-faire d'un accompagnateur en montagne.

En vous souhaitant de belles aventures en montagne avec ou sans accompagnateur. Vous avez maintenant quelques clefs supplémentaires pour comprendre les noms, labels et diplômes de la profession.

Comment devenir accompagnateur en montagne ?

UF1, UF2, UF3... toute une série d'évaluations conduisent d'un examen d'entrée à un examen de sortie certifiant du diplôme d'État.

Le parcours se trouve sur mainte et mainte site internet. Il est intéressant de se pencher en particulier sur la docs du site internet du CNSNMM qui assure aujourd'hui (2021) la coordination d'un diplôme évoluant régulièrement. Et visiblement, le budget ne suit pas en ce qui concerne la mise en avant de ces contenus (quid alors de la connaissance du diplôme par le grand public ?!).

Si vous souhaitez vous lancer dans ce parcours, je vous inviterai à :

  • prendre votre temps, le chemin est long et semé de contrôles et de temps d'attente
  • d'acquérir en amont une culture montagne suffisante pour vous sentir à l'aise aussi bien en écologie qu'en géologie
  • vivre la montagne - culturellement comme sportivement
  • sortir des sentiers balisés le plus souvent possible, carte en main

Des remarques, des suggestions, une ins*lte ? Ma boîte mail est ouverte bonjouraltimood.com .

A propos de moi-même, Robin (des Bois), l'accompagnateur en montagne derrière Altimood

J'habite aux limites de plusieurs territoires, j'ai un pied dans le Valgaudemar, un pied dans le Champsaur, la vue sur le Devoluy et les fesses posés sur les Écrins.

L'avant-dernier village des Hautes-Alpes (05) avant l'Isère (38) : Saint-Firmin-[à l'entrée]-en-Valgaudemar.

Tout ceci, dans les Alpes bien évidemment.

Avant ça, je vivais dans une fosse à froid au cœur du Vercors et à deux pas de Grenoble. C'est d'ailleurs là que j'ai participé à la création du Bureau d'Accompagnateurs en Montagne Pied Vert.

Aujourd'hui, je communique en solo sur mon activité d'accompagnateur en montagne indépendant centré sur le micro-séjour et le bivouac. Une sorte de micro-agence avec un seul conseiller qui encadre également les sorties donc pour vous, un seul interlocuteur.

Administrativement, en fonction des demandes, je vous facture en mon nom directement mes prestations (entreprise individuelle) ou alors, je passe par un tour opérateur agréé Atout France pour les projets qui le requièrent (autres intervenants, hébergements, etc. cf. loi Tout Compris). Vous bénéficiez alors en autre, d'une assurance annulation. Dans ce deuxième cas, mes tarifs sont majorés de la commission de l'opérateur et de la TVA.

Lorsque je ne suis pas en montagne avec un groupe, je le suis le plus souvent pour moi-même. Ou plutôt, en reconnaissance. J'explore continuellement les Alpes, les Pyrénées comme la Corse pour vous proposer des expériences qualitatives dans des zones non fragilisées par la surfréquentation.

Vous ne me connaissez pas encore ? Alors peut-être aurons-nous l'occasion de se rencontrer à l'occasion d'une rando dans les Alpes.